Akira Yoshimura – La jeune fille suppliciée sur une étagère

29 09 2010

 

« La jeune fille suppliciée sur une étagère »

« La jeune fille suppliciée sur une étagère » est suivi de « Le sourire des pierres ».

Quatrième de couverture :

« Elle a seize ans, elle vient de mourir. Allongée sur un tatami, elle voit deux hommes arriver et offrir de l’argent à ses parents. Par-delà la mort, elle observe alors ce qu’il advient de son corps vendu à la science. Eichi et Sone se retrouvent par hasard. Voisins dans l’enfance, ils vivaient près d’un cimetière ouvert à tout vent, un fantastique terrain de jeux où ils faisaient parfois de terrifiantes découvertes. Mais Sone a déménagé à la mort de son père et personne n’a su ce qu’il était devenu… »

« La jeune fille suppliciée sur une étagère », pour le lire, il faut avoir le cœur accroché, aucun détail n’est épargné. Imaginez que vous êtes décédé et que vous assistez à votre autopsie… Ca en dit long sur ce qui vous attend dans ce livre.

« Le sourire des pierres » : malheureusement, j’ai un souvenir très vague de l’histoire et je suis incapable d’en parler correctement. Tout ce qui vous reste à faire, c’est de lire cette courte histoire.

Ca, je sais que j’ai adoré. Et c’est bien pour ça que j’ai acheté « Le grand Tremblement de Terre du Kantô ».

« La guerre des jours lointains »

Quatrième de couverture :

« 15 août 1945, la défaite du Japon est consommée. Au quartier général des forces armées de Kyushu, l’île du Sud-Ouest de l’archipel, ordre est donné par l’état-major d’abattre les derniers américains prisonniers. L’officier Takuya Kiyohara, fidèle à sa hiérarchie, se porte volontaire pour l’exécution. Quelques semaines plus tard, il est recherché pour crime de guerre. »

Comme je le dis plus haut, j’ai adoré lire ce livre. On suit un ancien officier de l’armée japonaise recherché pour crime de guerre. Il essaie de se fondre dans la population et vit au jour le jour dans la crainte constante d’être pris. Très belle histoire que je vous conseille de lire.








%d blogueurs aiment cette page :