Michel Houellebecq – La carte et le territoire

27 05 2012

Quatrième de couverture :

« Si Jed Martin, le personnage principal de ce roman, devait vous en raconter l’histoire, il commencerait peut-être par vous parler d’une panne de chauffe-eau, un certain 15 décembre. Ou de son père, architecte connu et engagé, avec qui il passa seul de nombreux réveillons de Noël.

Il évoquerait certainement Olga, une très jolie Russe rencontrée au début de sa carrière, lors d’une première exposition de son travail photographique à partir de cartes routières Michelin. C’était avant que le succès mondial n’arrive avec la série des « métiers », ces portraits de personnalités de tous milieux (dont l’écrivain Michel Houellebecq), saisis dans l’exercice de leur profession.

Il devrait dire aussi comment il aida le commissaire Jasselin à élucider une atroce affaire criminelle, dont la terrifiante mise en scène marqua durablement les équipes de police.

Sur la fin de sa vie il accédera à une certaine sérénité, et n’émettra plus que des murmures.

L’art, l’argent, l’amour, le rapport au père, la mort, le travail, la France devenue un paradis touristique sont quelques-uns des thèmes de ce roman, résolument classique et ouvertement moderne. »

Mon avis

Quelle agréable surprise ! Je ne m’attendais pas à passer un si bon moment lecture, car j’avais lu pas mal de commentaires négatifs à propos de l’auteur. Mais, je comprends pourquoi il a obtenu le Prix Goncourt en 2010.

Pour apprécier le roman, il faut faire abstraction du côté mégalomane de l’auteur. Sinon, vous allez vous braquer et ça en sera fini.

Ayant fait abstraction de ce coté, j’ai littéralement plongée entre les pages de ce livre et j’ai goûté à tous les mots. Les thèmes sont classiques, l’écriture est par moment acerbe mais c’est une excellente plume.

Il est question de la recherche de soi à travers Jed Martin, du retour aux sources, un peu à la recherche du passé pour Michel Houellebecq, d’un tournant dans une vie pour le commissaire Jasselin. Tous ces personnages sont en quête de réponses à de multiples questions, les trouveront-ils ? Arriveront-ils à se trouver ou se retrouver ?

On a aussi une vision « futuriste » de la France par Houellebecq, d’une France dans les années 2020, une France touristique qui a survécu à de multiples crises financières : crise financière très au goût du jour. Le tourisme serait-il la solution ? Surtout quand les touristes sont des ressortissants de pays émergeants ?

Michel Houellebecq exploite diverses périodes de la vie et des faits d’une actualité récente, voire encore actuelle.

Ce roman est plus que jamais dans son époque. A lire et n’oubliez pas mon conseil du début.

Publicités

Actions

Information

2 responses

17 07 2012
Virginie

Ca me donne envie de le lire ! Je l’ai acheté lors de sa sortie, mais ses interview télé et les différentes critiques que j’ai pu lire ne m’ont un peu refroidies…Allez hop, dans la valise de l’été !

13 05 2013
Niska

J’ai commencé ce livre tout à l’heure. Je suis page 50. Pour l’instant la lecture est plutôt agréable en dépit de quelques réflexions étranges. J’ai l’impression qu’il multiplie les grandes idées à partir de petites choses, comme si la singularité le mettait hors de lui. c’est très étrange comme impression, je n’arriverai pas à m’exprimer mieux.
Les commentaires sur livraddict m’ont un peu refroidie mais je vais continuer ma lecture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :