Matt Whyman – Un amour de cochon

22 11 2011

Quatrième de couverture :

« Une famille nombreuse quitte la ville pour la campagne et adopte deux cochons nains… aussi craquants que dévastateurs!

Après la naissance de leur quatrième enfant, les Whyman décident de quitter Londres pour s’installer dans un village et mener une vie bien tranquille… jusqu’au jour où Emma, la mère, annonce l’arrivée de deux nouveaux pensionnaires, des cochons nains. Savez-vous que ces adorables créatures sont si minuscules qu’elles tiennent dans une tasse à thé? Que leur intelligence est proche de celle des dauphins? Quand Butch et Roxi débarquent avec leur air inoffensif et leurs petits cris effarouchés, la famille s’extasie. Mais elle n’a encore rien vu…

Véritables mini-tornades sur pattes, ces petites bêtes réservent aux Whyman bien des surprises… et beaucoup de déboires! »

Mon avis :

Quand j’ai vu la couverture du livre, j’ai craqué. Enfin, après avoir lu la quatrième de couverture bien que j’étais décidée à l’acheter. Comment résister à la bouille de ce petit cochon ?

Trêves de bavardages !

Ce n’est, certes, pas de la grande littérature, mais quel moment détente. Matt Whyman raconte sa vie avec deux cochons nains qui ont conquis le cœur de sa famille. Au début, il n’est pas convaincu, mais il finit par s’attacher à ces animaux domestiques hors du commun.

Au-delà du côté humoristique de l’histoire, car Matt Whyman écrit avec beaucoup d’humour, certains sujets sensibles sont abordés : la communication dans le couple, la vie de famille avec quatre enfants aux caractères bien différents (surtout l’ainée qui est en pleine crise d’adolescence à mon humble avis), la mère qui travaille et le père qui est à la maison et est loin d’être Mr. Bricolo.

Ces thèmes ne semblent pas être abordés tels quels mais ils transparaissent tout le long de l’histoire. Matt rencontre des difficultés à dire ses émotions, ses sentiments et il cache beaucoup de choses qui finissent d’une manière ou d’une autre à se savoir. Quant à Emma, son épouse, elle a beaucoup souffert d’un manque d’amour de ses parents et semble vouloir combler ce manque en fondant une famille nombreuse.

La vie de famille n’est pas toujours facile, surtout quand deux cochons nains viennent compléter le tableau.

A la lecture du dernier chapitre, j’ai beaucoup ri parce que Matt s’est retrouvé dans une situation on ne peut plus ridicule.

C’était une découverte que j’ai apprécié. Matt Whyman écrit surtout des romans jeunesses. Ce livre-ci convient à toute la famille.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :