Marie Ndiaye – Les serpents

15 11 2010

Il y a des fois où il n’y a vraiment rien à faire et où on se rend compte que même avec la meilleure volonté du monde, ça ne fonctionnera pas.

Il faut que je me rende à l’évidence: Marie Ndiaye et moi, ça fait deux!!

Après avoir lu « Trois femmes puissantes » qui m’avait grandement déçue, je ne voulais pas rester sur une mauvaise impression et j’ai voulu donner une seconde chance à Marie Ndiaye en optant pour un petit livre.

Peine perdue, je suis une deuxième fois déçue et je ne tenterai pas l’expérience une troisième fois.

Quatrième de couverture:

 » Madame Diss a deux belles-filles, France et Nancy. Madame Diss n’a pas fait la route jusqu’à la maison de son fils, perdue dans les maïs, pour le feu d’artifice du 14 juillet, mais pour tenter de lui emprunter de l’argent. Le fils de madame Diss n’a aucune intention de sortir de la maison, aucune intention non plus de lui permettre d’y pénétrer. Seules France et Nancy ont le droit d’entrer et de sortir, quoique un nombre limité de fois. Car le fils de madame Diss, tapi dans la cuisine et veillant férocement sur les enfants, est à l’affût de la moindre faiblesse. »

Le livre est écrit sous forme de pièce de théâtre. Ce style de texte ne me dérange pas et cela apporte un rythme, seulement, ici, je n’ai rien compris à l’enchaînement des actions. Et le dénouement me laisse perplexe.

Lu dans le cadre du challenge « Dames de Lettres »

 XXIème siècle

Publicités

Actions

Information

3 responses

15 11 2010
Syl.

Bonsoir, ce n’est pas enthousiasmant, donc je passe sur ce livre.

16 11 2010
Céline

Je n’ai pas encore lu Trois femmes puissantes qui pourtant me tente bien. Mais ce que tu dis de celui là ne me donne certainement pas envie de le lire !

16 11 2010
petitebelge

Je tiens à préciser que ce n’est que mon avis et que probablement des personnes adorent Marie Ndiaye. Personnellement, ça ne me convient pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :